f s r
_

Le medecin malgré lui

de Molière

Création de proximité en compagnonnage avec la communauté de commune sud pays basque

9 comédiens –  20 représentations

« Le médecin malgré lui » ne répond à aucune commande du Roi. Molière souhaite simplement mettre à son répertoire une petite pièce drôle, susceptible de « réveiller » le public en cette période estivale de 1666, et imagine la pièce comme une comédie savoureuse qui pourrait accompagner d’autres œuvres lors de soirées théâtrales. La première représentation eut lieu avec succès le 6 Août au Palais- Royal. Cette pièce pleine de vie et efficace, cette «  petite bagatelle » comme l’appelle Molière qui la veut sans prétention, mais que tous reconnaissent très bien faite, est une farce tirée du « Vilain mire », fabliau du Folklore européen : Une femme de paysan, pour se venger de son mari qui la bat, assure qu’il est merveilleux médecin, mais qu’il n’en convient que lorsqu’on l’a copieusement rossé.Ainsi Molière décline en trois actes l’histoire de Sganarelle qui devient médecin « malgré lui » par la vengeance de sa femme Martine et se voit alors contraint de soigner Lucinde, la fille de Géronte qui souffre d’un mal soudain. Si le médecin n’en est pas un, la maladie n’en est pas moins feinte. La jeune fille s’obstine à jouer la maladie pour fuir un mariage dont elle ne veut pas, ses sentiments amoureux allant déjà vers un jeune homme sans fortune qui n’est pas celui qu’on lui destine.Chacun se sert de chacun afin d’en tirer profit pour lui-même et tous les coups sont permis…. L’audace charlatane et l’égoïste opportunisme nous crèvent les yeux et nous rappellent à nos agissements contemporains. Néanmoins, la pièce qui dénonce ces procédés mais chérit ses personnages nous entraîne et ne manque jamais de susciter le rire du public. Elle doit beaucoup à la tradition de la farce et de la commedia dell’arte, tout comme au comique de gestes et à la fantaisie verbale autour desquels Molière fait, envers et contre tout, triompher les droits de la nature et du désir, et ceux d’une humanité indisciplinée.

Mise en scène et scénographie Pascale Daniel-Lacombe

Avec Etienne Kimes – Virginie Vives – Javier Barandiaran – Sylvain Savard – Baptiste Elicagaray – Pétronille de Saint Rapt – Dorleta Urretabizkaia – Victoire Blanc – Sophie Kastelnik – Nicolas Burre Cassou – leopold Faurisson – Antonin Vulin – Xabi San Sebastian

Concstruction décor – Entreprise Heguy

Affiche Yan Pradeau

Draperie – Graziella Traon

Coproductions – Théâtre du Rivage – Communauté de Communes Sud Pays Basque – Avec le soutien des entreprises 64, Paries, hôtel ” les goélands”, hôtel Arraya, Champion et Carrefour Saint Jean de Luz, Treymeca Pyro, Sokoa, le petit train de la Rhune, linge basque Larre