f s r
_

“Comme du sable” de Sylvain Levey

“Il n’est rien dans ce monde qui soit d’un seul bloc, tout y est mosaïque » Balzac

AU DÉBUT UN BAISER IL PARAÎT LE PREMIER. LE PREMIER D’UNE LONGUE SÉRIE DE BAISERS QU’IL SERAIT TROP LONG D’ÉNUMÉRER ICI. ENTRE TEMPS TOUT LE RESTE ET DANS LE DÉSORDRE. ET AU MILIEU À PEU PRÈS DE TOUT CELA, DANS CE BEAU BAZAR QUI FAIT LA VIE, IL Y A MOI ET PUIS VOUS ET PUIS ON VERRA BIEN CE QUI VA SE PASSER.

 

Texte – Sylvain Levey (Commande d’écriture)
Mise en scène – Pascale Daniel-Lacombe
Durée : 1h45
Avec Ophélie Marsaud – Mélanie Jaunay – Sophie Tzvetan – Audrey Le Bihan – Etienne Kimes – Léo Reynaud – Nicolas Orlando – Romain Louvet / Création lumière Xavier Baron / Création sonore Stephan Krieger /Son – Vidéo Clément Marie Mathieu / Plateau Stéphane Holvêque / Costumes Claire Bigot / Remerciements à la compagnie de danse Ex Nihilo

Production Théâtre du Rivage – Coproductions TnBA Théâtre National de Bordeaux Aquitaine – Scène Nationale  Bayonne -  Sud – Aquitain- Le moulin du roc Scène Nationale Niort – Théâtre Gorges Leygues- Villeneuve sur Lot – Théâtre le Liburnia/Libourne – OARA Office Artistique de la Région Artistique – Espace Michel Simon de Noisy le Grand – Conseil Général des Landes – Arguia Théâtre et la ville de Dax – Communauté d’Agglomération du Marsan – Avec le soutien de “L’escale du livre”

 

 

Saison 2012- 2013

Du 19 au 20 mars 20h30- Scène Nationale de Bayonne – Sud – Aquitain
Du 3 au 06 avril 20h00- Théâtre National Bordeaux Aquitaine
Le 19 avril 20h45  – Théâtre du  Liburnia  – Libourne
Le 25 avril 20h30 -Théâtre Georges Leygues – Villeneuve sur Lot

 

La création

L’enjeu dramaturgique de la création était pour Sylvain Levey d’écrire pour huit acteurs des fragments d’histoires qui devaient pouvoir circuler dans des espaces de transit. Après plusieurs résidences d’artistes, toutes aussi riches les unes que les autres, et un brassage de divers textes,  « Comme du sable » devient notre spectacle. Le plateau de théâtre représente alors l’espace même de circulation – ce qu’il est, de fait – mais ici de façon manifeste : réduit à sa stricte nudité, sans pendrillons ni apparat, comme en veille avant ou après l’acte théâtral. Quelques accessoires sont posés là, en désordre. La scène, à la fois vide et habitée de tous ses fantômes, est alors en attente des échos du monde, prête à les recevoir avec cran, vivacité, humour et humanité. Elle devient le matériau et la zone de transit, traversée par les fragments de l’auteur, qui, sans liens directs d’histoires et dans des dramaturgies ou des univers différents, rappellent l’instabilité de nos vies et de nos choix qui se meuvent en passages plus ou moins fluides et se transforment continuellement, comme le sable.

Lettre de Sylvain Levey

« Voici maintenant quelques mois que je fais connaissance avec l’équipe du théâtre du Rivage. Tout d’abord par des discussions, des échanges puis dernièrement sur le plateau avec les acteurs. Deux heures trente de voyage dans mes textes par une dizaine d’acteurs qui ont confirmé mon désir de participer à cette aventure artistique avec le théâtre du Rivage. Pourquoi ? Parce que Pascale a su s’entourer d’acteurs que je trouve, après ce temps de travail en commun, généreux et pertinents, tous ou presque issus de l’ENSATT, je vois des comédiens qui ont déjà digéré l’enseignement et suivent une ligne, une ligne qui a croisé celle de Pascale tant mieux pour mes textes. Je vois des comédiens et une metteure en scène-scénographe et un administrateur qui questionnent le sens des choses sans sombrer dans la caricature intellectuelle, qui font du théâtre un espace de la parole urgente et nécessaire en ce moment, qui maîtrisent, jouent avec les codes du théâtre et font que le théâtre est vivant sans être démagogique, est populaire sans être populiste, est exigeant sans être élitiste. Je suis aussi, d’un point de vue de l’engagement, très impressionné par la volonté de cette équipe et de ses deux directeurs, Pascale et Antonin, de questionner sans cesse les fondements, les pourquoi et comment de leur compagnie, de leur travail et la manière dont ils pensent leur structure me plaît. Je sens chez eux une pensée continuellement en action et non une pensée figée dans des certitudes sans pour autant que ces questionnements soient synonymes de doutes qui rendrait le travail impossible. Je trouve aussi la manière dont m’est proposée cette aventure intéressante car ouverte à l’inconnu et donc aux champs des possibles. Voici donc pourquoi j’ai choisi de participer à cette aventure artistique et humaine. » Sylvain Levey

 

 

Plus de photos de l’artiste photographe Xavier Cantat dans la rubrique Galerie de notre site

http://theatredurivage.com/?portfolio=residence-ex-nihilo-pour-la-creation-comme-du-sable-de-sylvain-levey-scene-nationale-bayonne-sud-aquitain

 

La presse

 

 

Les résidences

Photos de la résidences au Théâtre le Liburnia à Libourne du 29 octobre au 06 novembre 2012 (en partenariat avec l’Office Artistique de la Région Aquitaine )et à la Scène Nationale Bayonne-Sud-Aquitain (Boucau) du 8 au 15 novembre 2012 – Sortie du spectacle le 19 mars 2013 à à la Scène Nationale Bayonne-Sud-Aquitain