f s r
_

Permanence artistique

« Il faut croire à une action prise en compte par les artistes, une action multiple, quotidienne, lente, invisible le plus souvent, qui prend les formes de l’animation scolaire ou de quartier, de tournées de proximité et de propositions régulières de rencontres et de lectures. Il faut mettre en avant à tous moments le processus théâtral dans le souci de la générosité, de l’ouverture et de l’accueil autant que de celui de la représentation. »

 

La Cie du théâtre du Rivage a la conviction que la population d’un territoire doit pouvoir bénéficier de la présence d’artistes actifs et porteurs d’un projet pertinent, et que les artistes doivent saisir toutes les chances de travailler dans la proximité, de transmettre et d’assurer la survivance du théâtre au plus proche d’un public attenant. Implantée à Saint Jean de Luz, elle travaille entre port d’attache et mobilité à ce processus de permanence artistique qui lui est essentiel dans une quête constante de partage et en cohérence avec ses travaux croisés sur le territoire et sur le réseau national, entre rivage et voyage.

 

« Il faut imaginer cette utopie : Dans tous les théâtres, il y aurait un poète ou un artiste de garde actant le poème, et dont l’acte serait à tout un chacun disponible autant que de besoin. Il y aurait un lieu où battrait perpétuellement le cœur poétique de la cité. Même pour un qui dort. »

Jean-Pierre Siméon